Qui n'est pas curieux de découvrir l'histoire d'Aux Curiosi'Thés ?

 

Après des études de droit qui ne me prédestinaient pas à travailler dans la restauration, et près de quinze ans de vie active en tant que salariée (bâtiment, puis matériaux composites), j'ai connu en 2015, une période de profonde remise en question professionnelle.

Assise à la terrasse de mon salon de thé préféré, le Crumble Tea à Montauban, la question s’est imposée comme une évidence : « Pourquoi pas moi ? ».

Adorant cuisiner, aimant le contact humain, il n’y avait plus qu’à…

A partir de là, la première pierre de cette reconversion était posée et de fil en aiguille, de questions diverses à des tests de recettes plus ou moins concluants (d’ailleurs, à ce sujet, un immense merci à la famille et aux amis qui se sont improvisés goûteurs et critiques culinaires), de recherche d’un local à l’obtention des autorisations nécessaires, du montage du prévisionnel à l’achat de chaque théière dépareillée… bref, vous l’aurez compris, à l’issue d’un travail de fourmi qui a duré plus de deux ans et demi, Aux Curiosi’Thés a ouvert ses portes le 14 avril 2018.

Cette aventure a été émaillée de belles rencontres dont la plupart se sont transformées en amitié et toutes en partenariat.

En allant à la recherche de fournisseurs à taille humaine, j'ai rencontré de vrais passionnés, des artisans pour qui les valeurs telles que respect de l’environnement, partage, commerce équitable ou encore héritage familial ont un sens indéniable.

Et c’est avec un vrai plaisir que je travaille avec ces personnes, tout comme j'accueille mes clients avec le même enthousiasme, heureuse de leur offrir un cadre chaleureux, cette bulle de décompression que je recherchais en allant au salon de thé avant d’ouvrir le mien. Aux Curiosi’Thés on oublie ses problèmes et on se ressource le temps de déguster une douceur faite maison.

Enfin, l’emplacement du local, situé au 9 Place de la Mairie, a également « son histoire ».

En 1966, Elie Teisseyre, mon oncle, lui-même obligé de se reconvertir professionnellement pour raison de santé, a ouvert son premier commerce (épicerie) sur ce même trottoir avant de s’agrandir – toujours sur ce trottoir – puis de déménager pour faire construire le premier supermarché de Pechbonnieu, Chez Teisseyre, inauguré en 1979.

C’est donc avec une grande fierté et beaucoup d’émotion, que 52 ans plus tard, je prends en quelques sortes la relève de cet oncle décédé prématurément.

Le premier challenge de cette nouvelle vie professionnelle était de réussir à ouvrir. C’est chose faite !

Aujourd’hui, ma plus belle récompense est de voir mes clients revenir pour tester les nombreuses curiosités de la carte.